Ma question au Ministre de l’agriculture sur la politique agricole du gouvernement

     Cliquez sur la photo pour voir la vidéo

Interrogé sur la politique agricole du gouvernement mardi 24 mai 2016, le Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a répondu à plusieurs inquiétudes des agriculteurs.
Concernant le retard des aides PAC pour 2016, le Ministre a garanti que ces aides seraient versées, sous forme d’avance à 90% des agriculteurs au plus tard en octobre 2016.

Lire la suite : Ma question au Ministre de l’agriculture sur la politique agricole du gouvernement

Baisse du chômage en avril

Au mois d’avril, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c'est-à-dire sans aucune activité, a diminué de 19 900 par rapport au mois de mars, soit -0,6 %. Il s’agit du deuxième mois consécutif de baisse, situation qui ne s’était pas produite depuis cinq ans.


La baisse constatée en avril concerne une nouvelle fois toutes les classes d’âge. Notamment, l’amélioration de la situation des jeunes se poursuit : le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans inscrits en catégorie A diminue ainsi de 5 200 en mars (soit -1,0 %) ce qui porte à plus de 40 000 la baisse depuis un an.

Lire la suite : Baisse du chômage en avril

Audition du Président de l’observatoire des prix et des marges

Ce matin s’est déroulée l’audition du président de l’observatoire des prix et des marges, Philippe Chalmin, dans le cadre de la commission des affaires économiques. En tant qu’orateur du groupe socialiste et apparentés, je l’ai interrogé sur son rapport 2016.
 
Ses conclusions ont été mal accueillies par nos agriculteurs et cela se comprend.En effet, comment ne pas s’interroger sur la baisse des prix payés aux producteurs (-2,4%, - 15% pour le lait et – 7,3% pour le porc) alors qu’en magasin, les prix sur les étiquettes ont augmenté de 0,5 % ? L’étude montre que sur les trois produits « phares » que sont le steak haché, la longe de porc, et le lait UHT, l’écart grandit entre le prix payé aux producteurs et le prix payé par le consommateur.
 
Ces données confirment la détresse économique qui frappe le monde agricole. Dans de nombreuses filières agricoles, les prix payés aux producteurs ne permettent pas de couvrir la réalité des coûts de production moyens, même en tenant compte des aides perçues.