Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Beaucoup d’entre vous ont appelé mon attention sur le vote, le 23 juillet dernier, du projet de loi autorisant la ratification de deux accords entre l’Union Européenne et le Canada : l’accord de partenariat stratégique, et l’accord économique et commercial global, dit CETA.

J’ai toujours fait preuve de vigilance à l’égard de ce type d’accords commerciaux. Dès 2016, j’avais d’ailleurs cosigné une proposition de résolution européenne pour que la France s’oppose à toute application du CETA et du TAFTA avant la consultation formelle du Parlement français.

Si l’entrée en vigueur provisoire n’a pas été repoussée, une étude, sans précédent pour ce type de texte, a bien été commandée, comme nous l’avions souhaité. Elle a été réalisée par un organisme totalement indépendant, le CEPII (Centre d’études prospectives et d’informations internationales), et visait à quantifier les effets macroéconomiques, sectoriels et environnementaux du CETA à moyen terme par rapport à un scénario de référence sans accord.

J’ai eu le plaisir de visiter, avec Jean-Jacques Bridey, Président de la commission défense de l’Assemblée nationale, et plusieurs de mes collègues députés, la base aéronavale de Lann Bihoué. Ce fut l’occasion d’échanger avec les officiers sur les missions qu’ils accomplissent et les moyens dont ils disposent.

Un grand merci au commandant Bordarier et à l’ensemble des militaires pour leur accueil et leur grand professionnalisme.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois